Accueil
Imprimer E-mail
Anti-Infectieux - Anti-infectieux
Index de l'article
Fiche bactérie
Alternatives carbapénèmes
Antibiothérapie des Staphylocoques
Antibiothérapie des pyélonéphrites aiguës
Isolement d'un Pseudomonas aeruginosa: quand traiter ?
Antibiothérapie des Infections a Pseudomonas aeruginosa
Antibiothérapie des patients allergiques aux beta-lactamines
Prise en charge des infections à Clostridium difficile
Antibiotiques et entérocoques resistants aux glycopeptides
Prise en charge des BGN multi-R, dont avec carbapénémases
Splénectomie
Tuberculose
Paludisme
ATB pas nécessaires
Adaptation posologique et insuffisance rénale
Toutes les pages

Prise en charge des infections à Clostridium difficile

Clostridium difficile (CD) est un bacille à Gram positif anaérobie sporulé.

La transmission s'effectue directement par manuportage ou à partir de l'environnement contaminé.(spores résistantes  aux détergents standards)

La pathogénicité est due uniquement à la toxine parfois produite par CD

 

Diagnostic

Un patient doit être considéré suspect de portage de CD si :

- Il est transféré d'un établissement de santé ou d'un EHPAD, ou s'il a reçu une antibiothérapie dans les 15 jours précédents

ET

- il présente une diarrhée (> 2 selles non moulées /24h sur au moins 2 jours consécutifs)

 

Il faut alors : confirmer le diagnostic  pour déterminer l'intérêt de mise en place de précautions complémentaires +/- de traitement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le résultat antigène ± toxine est rendu en quelques heures en jour ouvrable.

Ne pas faire de contrôle de négativation, la guérison est clinique (la toxine reste détectable plusieurs jours même en cas

de guérison).

Répétition des prélèvements inutiles à moins d’une semaine d’intervalle.

 

Facteurs de risque de gravité
• terrain : comorbidités importantes.
• épisode (si liés à l'icd : si une autre cause n'est pas responsable) : fièvre > 38,5°c, ascite, leucocytes > 15 000, douleurs abdominales importantes, créatinine > 1,5 base, albuminémie < 30g/l.

 

Traitement :  Uniquement si diarrhée à CD avec toxine positive

Le traitement ATB responsable doit, si possible, être arrêté, à défaut, modifié

 

Première intention, formes non graves

  • Métronidazole (flagyl®) 500mg/8h per os 10 jours.

Forme grave ,à risque de gravité, intolérance, ci ou échec clinique à 4-5 jours de métronidazole

  • Vancomycine 125mg/6h per os 10 jours.

Si forme très sévère (choc, sepsis sévère, iléus, mégacôlon), associer 10 jours

  • Métronidazole (Flagyl®) 500mg/8h iv.

Et

  • Vancomycine 500mg/6h voie entérale (sonde ng, lavements), demander un avis chirurgical.

Première récidive

  • même traitement que le 1er épisode si forme simple. Discuter fidaxomicine 200mg 2x/j - 10j si facteur de risque de gravité et poursuite d'une antibiothérapie.

Récidives multiples

  • fidaxomicine : 200mg 2x/j-10 jours.
• Discussion au cas par cas (molécules en atu, greffe de flore fécale...) :avis spécialisé.

 

 

 

Complications

Perforation, colectasie, hémorragie, choc.

Formes sévères de 7% à 18% des cas.

Mortalité liée au CD : 5 à 10% (très supérieure si complication)

 

Critères de guérison :

Baisse du nombre de selles à < 2 selles moulées par 24h sur au moins 2 jours.

En dehors d'un contexte épidémique, cela permet de lever l'isolement chez un patient qui a été traité.

Voir UHLIN (poste 4586 si doute)

 

Rappel : Patient ne présentant pas de diarrhée (porteur asymptomatique de CD)

 

  • Pas d'isolement
  • Pas de prélèvement
  • Surveillance des selles pour détecter l'apparition éventuelle d'une diarrhée

 



 
Copyright © 2017 Joomla. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.