Accueil
Fiche bactérie
Imprimer E-mail
Anti-Infectieux - Anti-infectieux
Index de l'article
Fiche bactérie
Alternatives carbapénèmes
Antibiothérapie des Staphylocoques
Antibiothérapie des pyélonéphrites aiguës
Isolement d'un Pseudomonas aeruginosa: quand traiter ?
Antibiothérapie des Infections a Pseudomonas aeruginosa
Antibiothérapie des patients allergiques aux beta-lactamines
Prise en charge des infections à Clostridium difficile
Antibiotiques et entérocoques resistants aux glycopeptides
Prise en charge des BGN multi-R, dont avec carbapénémases
Splénectomie
Tuberculose
Paludisme
ATB pas nécessaires
Adaptation posologique et insuffisance rénale
Toutes les pages

Antibiotiques  et entérocoques resistants aux glycopeptides (ERG)

Le risque des ERG est la diffusion de leur résistance aux SARM.

Un patient colonisé ou infecté par de l’ERG doit être considéré comme tel sans limite de durée, même si les prélèvements se négativent.

SERVICES AYANT UN OU PLUSIEURS PATIENTS ERG ET/OU PATIENT CONTACT

1- NE PAS TRAITER LES COLONISATIONS À ERG

  • Pas de traitement par voie générale
  • Pas de décontamination digestive

2- En cas d’infection prouvée et documentée à ERG (éventualité rare)

  • Ne pas traiter par vancomycine ou teicoplanine (Targocid ®)
  • Traitement par Linézolide (Zyvoxid®) 600 mg x 2/j IV ou PO, sauf endocardite (appel infectiologue).
  • En cas de contre-indication au Linézolide : Tigécycline (Tygacil®), uniquement sur prescription d’un infectiologue.

3-Traitement des infections bactériennes

  • Limiter strictement les indications de glycopeptides
    • Rares antibioprophylaxies par Vancomycine (allergie documentée aux bêtalactamines,
    • colonisation par du SARM : réintervention chez un malade hospitalisé
    • dans une unité avec une écologie à SARM).
  • Pour le traitement des infections à SARM : demander un avis en infectiologie.
  • Les molécules utilisables dépendent de la situation clinique, du site infecté et du niveau de résistance local des SARM aux autres molécules.
  • Limiter les prescriptions de céphalosporine de 3ème génération (cefotaxime-claforan®, ceftriaxone- rocéphine®, cefepime-axepim®, ceftazidime-fortum®)
    • Les C3G ne doivent être utilisées qu’en l’absence d’alternative.
    • Si une C3G doit être utilisée, éviter la prescription de ceftriaxone-ROCEPHINE®.

4- Prise en charge du SARM chez les patients infectés ou colonisés à ERG

Écouvillonnage nasal à la recherche de SARM

En cas de positivité

  • Application de mupirocine (bactroban®) dans les narines 5j.
  • Douche et shampoing à la chlorexidine 5j
  • Bains de bouche hextril 5j

 
Copyright © 2017 Joomla. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.